VIE EN MONTAGNE PAR/BY MOUNTAIN LIFE - HIVER/PRINTEMPS 2021 | WINTER/SPRING 2021

14 QUELLES FRONTIÈRES? Il y a un an, la première publication de Vie en montagne vous emmenait skier dans la poudreuse du Japon et trekker sur les flancs énigmatiques du Népal. Cet hiver, force est d’admettre que des frontières s’érigent. On risque de passer la saison froide plus près de la maison qu’à l’habitude. Un tel sort n’en est pas moins enthousiasmant : le Québec regorge d’opportunités pour s’activer en hiver. De fait, il pourrait s’agir du temps idéal pour changer notre perspective sur ces frontières, celles qu’on érige soi-même, et sur leur délimitation. Parce que s’il y a bien une chose que la dernière année nous a apprise, c’est bien à quel point rien n’est absolu. À l’opposé, tout est sujet à changer, évoluer – nous y compris. Dans ce numéro, Vie en montagne o"re des récits qui invitent au dépassement. En ski hors-piste dans les Chic-Chocs. Sur une planche de surf dans le fleuve Saint-Laurent. En exploration polaire sur le « Continent Blanc », l’Antarctique, et dans le nord du Québec, en pas de deux avec la culture inuite. Or, nul besoin de faire dans l’extrême pour repousser ses limites. Il su#t de laisser tomber les excuses, user de créativité, de persévérance, et d’une once d’audace. Ce que vous risquez de découvrir dans les forêts et sur les pentes, hors d’haleine et ébahi par les fantômes de neige, est entre vos mains. – Sophie Lachance WHAT LIMIT? In its first edition a year ago, Vie en montagne took you on a ski trip in the waist-deep powder of Japan and on a trek to Nepal’s remotest base camps. It’s safe to say this winter, we aren’t jumping on such long flights. Borders are keeping us closer to home than we’re used to. On the other hand, some boundaries appear more flexible than before. We’ve learned that what was once crystal clear can be taken down in a minute. Then built again with a whole different shape. This winter, Vie en montagne sends an invitation to make the most of Quebec’s outdoors while redefining our limits. We will step in, go to the edges and decide to stay put or not when we reach the tipping point. On a surfboard in the St. Lawrence River. Backcountry skiing in the Chic-Chocs. Or in Quebec’s far north to meet with Inuit culture. And to dig deep within ourselves on the White Continent of Antarctica. The journey might seem extreme but it doesn’t have to be. There are other ways to discover your capabilities than to embark on a fancy Nepali adventure. Get creative. Be dedicated. Forget excuses. And add a bit of recklessness. What you might encounter in the woods and on the slopes is up to you. – Sophie Lachance MESSAGE DU RÉDACTEUR EDITOR'S MESSAGE Vincent Drolet sur la crête du Mont Vallières-de-Saint-Réal dans les Chic-Chocs. / Vincent Drolet faces the legendary wind of the Chic-Chocs on Mont Vallières-de-Saint-Réal. ALEXANDRA RACINE

RkJQdWJsaXNoZXIy MTQ0Nzg=